Le pot d'échappement est par essence (et diesel) une arme de crime d'empoisonnement contre l'humanité

Par Emmanuel HOURDEQUIN, le 09 octobre 2016

Dans les moteurs à explosion, on brûle un carburant avec un comburant (le dioxygène de l'air). La chaleur produite dilate les gaz qui poussent le piston qui fait tourner le vilebrequin et l'arbre moteur. On produit de l'eau, du dioxyde de carbone (lorsque la combustion est complète) et des oxydes de soufre, d'azote à cause des impuretés dans les carburants ainsi que des particules fines d'hydrocarbures imbrûlés car la combustion n'est jamais complète, surtout lorsque les molécules que l'on brûle sont longues. Ce cocktail délétère est ensuite envoyé dans la rue par le pot d'échappement dans le nez des bébés en poussette, des passants, des cyclistes, sans oublier les habitacles des voitures et les logements à côté.

Pouvoirs calorifiques inférieurs et réactions de combustion complète :
- dihydrogène : H2 + ½ O2 → H2O (PCI = 120 MJ/kg) ;
- méthane (biogaz) : CH4 + 2 O2 → CO2+2H2O (PCI = 50 MJ/kg) ;
- essence : C8H18 + (25/2) O2 → 8 CO2 + 9 H2O (PCI = 43 MJ/kg) ;
- gazole : C21H44 + 32 O2 → 21 CO2 + 22 H2O (PCI = 42 MJ/kg).

Il est préférable de générer le moins de saletés possible que d’essayer de les éliminer après leur production (le meilleur filtre n’y parviendrait pas et quand bien même, que fait-on de ces saletés lorsqu’il est plein ?). On a donc intérêt à privilégier un carburant à petites molécules, sans additif, ni impureté afin d’obtenir moins de sous-produits toxiques (biogaz ou dihydrogène) ou mieux, à NE PAS FAIRE DE COMBUSTION car cette dernière dégrade à 100% l’énergie chimique noble (ordonnée) en chaleur non noble (désordonnée), fait du bruit, gaspille l'énergie (convertisseur non réversible = rendement faible : 30% max), pompe l’air, réchauffe le climat et nous rend malades (envoyer ses immondices par son pot d'échappement est pire que de faire caca dans la rue). Il faut privilégier des véhicules légers électriques (batterie ou pile à combustible), les 2 roues électriques (convertisseur réversible à haut rendement) et bannir les 4x4 diesel.

Partager sur les réseaux

Merci de votre participation

Du 13 septembre 2016 au 31 mars 2017, vous étiez nombreux à partager vos idées et découvertes sur la transition énergétique. Pendant les 200 jours du débat, plus de 760 contributions individuelles et enrichissements ont été rédigés par les citoyens.

Retrouvez ici l'intégralité des contributions citoyennes du Grand débat sur la Transition Energétique.