Est ce judicieux ?

Par claude palicot, le 17 octobre 2016

Essayons d'abord de voir , preuves à l'appui ,si l'homme influence le climat ,et s'il y a urgence .
Pour l e moment il n'y a pas l'ombre d'une preuve .
Même l'AR5 du GIEC n'est pas si alarmiste .

Partager sur les réseaux
  • coraline sorin
    Le 20/01/2017 à 13:45

    Il est vrai, entre autre, que des espèces ne disparaissent pas et que le CO2 rejeté dans l'atmosphère ne fait rien du tout...

    Lire tout le message
    Aucune réponse
  • Emmanuel HOURDEQUIN
    Le 18/10/2016 à 19:29

    Les scientifiques, avec leurs appareils, mesurent que depuis 1981, la concentration de dioxyde de carbone est passée de 339 à 400 ppm (+18%), soit un accroissement moyen de 1,75 ppm par an (elle était de 280 ppm au début de la révolution industrielle à la fin du XIXème siècle). Ces quatre dernières années, la hausse est même de plus de 2 ppm par an. Et elle pourrait même dépasser les 3ppm en 2016. Ces faits sont des faits objectifs et irréfutables. On sait que cela provient de la combustion à grande échelle des carburants fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel). On sait également que cela provoque l'augmentation de la température moyenne du globe et donc l'augmentation du niveau des mers à cause de la fonte des glaces terrestres (Pôle Sud et Groenland).
    Entre le déni et le découragement, une troisième voie existe : l'action. Ne rien faire est encore pire. Le coût de l'inaction est incommensurable, aussi bien financièrement qu'humainement. Si nous attendons trop, le processus sera irréversible et ce sera trop tard. Nous n'avons donc pas le choix. Nous avons déjà perdu assez de temps. Il faut penser à nos enfants et à nos petits enfants qui diront : "Mais à quoi pensaient donc nos parents et nos grands-parents, ils n'ont rien fait alors qu'ils en avaient encore le temps, eux ?"

    Lire tout le message
    Aucune réponse
  • Romuald TISSERAND
    Le 18/10/2016 à 09:59

    Si tel est bien le cas, que venez vous donc faire ici ?

    Lire tout le message
    • Suzanne R
      Le 30/01/2017 à 09:19

      Mais les pics de pollution, ils existent bien non??
      Si vous ne croyez pas au réchauffement climatique, vous pouvez quand même sentir l'air devenir de moins en moins pur?!

Merci de votre participation

Du 13 septembre 2016 au 31 mars 2017, vous étiez nombreux à partager vos idées et découvertes sur la transition énergétique. Pendant les 200 jours du débat, plus de 760 contributions individuelles et enrichissements ont été rédigés par les citoyens.

Retrouvez ici l'intégralité des contributions citoyennes du Grand débat sur la Transition Energétique.