Où en sont les Entreprises Précurseurs du Grand Débat ?

Retours sur la session de février

groupe entreprises précurseurs

Le 1er février dernier, les entreprises de la Communauté des Précurseurs se retrouvaient à la CCI de Nantes-Saint Nazaire pour une première session de travail sur la Transition Energétique.

Le Pack'Energie de la CCI

Nantes Métropole, en partenariat avec la CCI 44 et ORACE, accompagne, dans le cadre de son Grand Débat pour la Transition Energétique, un groupe d’entreprises de son territoire dans une démarche d’économie d’énergie.
Ce projet consiste pour les entreprises impliquées, à réaliser un Pack’Energie : une formation de 2 jours pour des salariés missionnés comme référent énergie, un diagnostic dans chaque entreprise, et un accompagnement d’un an à la mise en œuvre d’actions d’économie d’énergie.

Ce sont les entreprises participantes à ce Pack'Energie qui constituent la communauté des Précurseurs Entreprises. Dans cette démarche, elle contribuent donc au grand débat et pourront partager leurs réflexions afin d'abonder la feuille de route du territoire en matière de Transition Energétique.

Les TPE/PME et la transition énergétique

Les entreprises présentent sont très motivées par la transition énergétique. Le groupe de travail offre une diversité intéressante et les échanges sont déjà riches ! Certaines entreprises ont une problématique d’optimisation sur un seul site, d’autres en multisites. Certaines sont en bâtiment tertiaire, d’autres gèrent une problématique industrielle. Certaines ont déjà lancé quelques actions, d’autres pas encore.

Mais toutes ont besoin de structurer leur projet d’économie d’énergie, de monter en compétences sur ce sujet, d’outils pour structurer leur démarche, suivre les résultats, sensibiliser (les salariés, les partenaires…).

travail entreprise

Des ateliers participatifs

Pour rythmer cette première journée, des ateliers participatifs autour d'affirmations sur l'énergie, la réduction des consommations, les actions d'efficacité énergétique ou encore les techniques d'optimisation énergétique sont proposés aux entreprises. 
Par groupe de 2 ou 3, les participants sont ainsi amenés à réfléchir sur l’intérêt ou les intérêts à mettre en œuvre une démarche d’efficacité énergétique dans leur entreprise : 

  • Intérêt financier : L’élément mis en avant en premier est le potentiel d’économies financières que peut réaliser l’entreprise en réduisant ses consommations d’énergie. C’est ce levier qui semble le plus important pour eux. 
  • Anticipation : Diminuer maintenant ses consommations permettra à l’entreprise d’être mieux armée face aux augmentations prévisibles du coût de l’énergie
  • Différentiation par rapport à la concurrence : être moins impacté par des augmentations de coût de l’énergie peut permettre d’être plus compétitif que ses concurrents. Mais aussi permet d’avoir une image plus vertueuse que la concurrence.
  • Image / Communication : Développer une image respectueuse de l’environnement, peut être un atout pour une entreprise, auprès de ses clients.
  • Projet structurant pour l’entreprise / Mobiliser les salariés : Mettre en œuvre un projet d’économie d’énergie peut permettre de créer du lien et de l’enthousiasme auprès des équipes salariées. L’énergie est l’affaire de tous, ils peuvent être motivés à être acteurs d’un projet dans l’entreprise, voire être touchés en tant que citoyens ou consommateurs à titre particulier.

Après avoir échangé autour des atouts et des freins pour s'engager dans une démarche de maîtrise de l'énergie dans son entreprise, les participants ont travaillé pendant 1 journée et demi sur les chiffres de leur consommation énergétique : gestion tecgnique du bâtiment, plan de mesures, de comptages, usages principaux de l'énergie...
Ils ont pu également raconter leurs expériences. Leur pochain challenge : élaborer un plan d'actions, avec la soutien de la CCI Nantes Saint Nazaire.
Un deuxième groupe de retrouvera en mars. A suivre donc...

Retrouvez ici l'intégralité du compte rendu de cette journée Entreprises Précurseurs

Retrouvez ici un article issu de la Newsletter d'Orace abordant le travail d'Excelium dans le cadre du Grand Débat.

Partager sur les réseaux

Commenter