Les Activateurs : entre apprentissage et réalisation

Les premières campagnes de financement participatif commencent

activateurs atelier 1/12

© Régis Routier

Au cours de ces deux derniers ateliers, les 10 porteurs projets de la communauté des Activateurs ont été grandement sollicités : construction de leur Business Model Canvas, qualification de leurs contacts, travail sur leur pitch de présentation…

Ces ateliers ont permis aux entrepreneurs de connaître les mécanismes à respecter afin de créer un message efficace, nécessitant de s’adapter aux supports de communication préalablement identifiés. 

Qu'ont pensé les Activateurs des premiers ateliers ?

Une belle expérience rapportée par l’ensemble des porteurs de projets : pour certains, les ateliers étaient l’occasion d’avoir un contenu “animé, intéressant, favorisant l’échange”, pour d’autres ils s’agissaient d’une phase “d’apprentissage nécessaire, se traduisant concrètement dans le futur par la campagne”. Pour certains même, ce fut une expérience de “remise en question soulevant de nouvelles interrogations mais apportant de réelles réponses”.

Les Activateurs ? Un nom qui s’avère très bien choisi. Activateur de liens, activateur de réseaux, que ce soit par affinité personnelle ou lié à leur projet, tous tendent vers un idéal commun. Un sentiment partagé par tous lors de ces temps forts : “un contenu très intéressant, rapidement exploitable et une bonne ambiance de travail”, que demander de plus ?

S’il ne devait y avoir qu'un seul qualificatif résumant ces trois premiers ateliers : INTENSIF ! Et surtout positif.
Les porteurs de projets ont désormais toutes les clés en mains pour lancer leurs campagnes... 

​Prochaine étape, le lancement officiel des campagnes !

Et c'est parti ! 
Dès ce soir, 5 janvier, la première équipe d'Activateurs va lancer sa campagne. Il s'agit de Scopéli, le projet de supermarché coopératif, qui espère rassembler 30.000 € avant la fin de leur campagne de financement participatif prévue le 5 mars.

Les Activateurs ont besoin de vous

  • Nantes Ville Comestible lance sa campagne du 24 janvier au 24 février et recherche 15.000 €  
  • Aremacs a besoin de 5.500 € du 1er février au 1er mars
  • Enerpro espère récolter 77.000 € du 1er février au 10 avril
  • Compostri lance sa campagne pendant un mois, à partir du 7 février et recherche 5.000 €
  • B2J a besoin de 3.000 € du 8 février au 22 mars.
  • Verger AO recherche 2.000 € en mars (date de début à confirmer, fin prévue le 31 mars)
  • Bio-T-Full a besoin de 15.000 € du 1er mars au 31 mars.
  • Le Réseau Eco-Evénement recherche 10.000 € du 21 mars au 10 avril
  • Et enfin CoWatt peaufine son calage de campagne (à suivre donc de près)
Partager sur les réseaux

Commenter

  • frederic ratouit
    Le 06/01/2017 à 17:17

    Pour Scopéli, ce sera jusqu'au 5 mars !!!! un petit peu de rab pour monter encore plus haut
    Coopérativement et Scopéliment

    Lire tout le message
    Aucune réponseRépondre